Jean Claude Gallet

Photographie

Florence Tu Hong trio

Jazz et Bossa Nova

Sébastion Blachon

Samedi 24 mars 2018

Photographie - Vernissage à 18h
Musique - 20h30
Vin - Dégustation à 19h
Repas - 19h

Dimanche 25 mars 2018

Photographie - 15h à 17h

Le crépuscule des aurores

Lumière du Nord

Chacun connaît le prestige des côtes et des paysages de Norvège : fjords, montagnes abruptes se jetant dans la mer, glaciers…

Mais il existe, tout au nord du pays, au-delà du cercle polaire arctique, un archipel minuscule qui préserve une nature encore plus éblouissante : Les Lofoten.

Là-bas, la lumière est plus pure, les paysages encore plus sauvages et majestueux. Et lorsque l’hiver se termine, que les jours commencent à rallonger, mais que la neige persiste sous le froid soleil de février, alors, l’opéra des aurores boréales s’installe chaque nuit pour un feu d’artifice permanent.

Soleil froid, immensités neigeuses, maisons rouges au bord des fjords glacés, et surtout magie des aurores boréales, c’est ce que nous propose l’exposition :« Le crépuscule des aurores », récite de voyage photographique de février-mars 2016.

J.C. Gallet

Le Photographe

Agé de 65 ans, professeur d’E.P.S en retraite, photographe amateur autodidacte.
Actuellement président du club photo de Privas :« Privas Ouvèze Phot Club » : www.popclub-org

Passionné de photo depuis son plus jeune âge, son temps libre l’amène à voyager et découvrir diverses ambiances, couleurs et lumières.
Après un séjour d’été en Norvège et aux Lofoten, il a souhaité découvrir la magie des lumières d’hiver dans cet archipel et la féérie des aurores boréales entre février et mars 2016.

Florence Tu Hong

Jazz au Blues en passant par le Brésil

Florence Tu Hong - Chant
Christian Bon - guitare
Eric Le Cardial - contrebasse, guitard baryton

Au travers de standards impérissables de la culture jazz et bossa nova, Florence Tu Hong interprète avec charme et inventivité un répertoire diversifié et authentique. La formule du trio façonne avec bonheur des arrangements raffinés.

Au delà de son interprétation sensible et dynamique, Florence installe un climat lyrique et sensuel, en constant dialogue avec deux musiciens inventifs dans une totale confiance héritée de plus de 20 ans de complicité.

De Duke Ellington à Charlie Parker, en passant par Antonio Carlos Jobim, Florence exprime sa créativité avec éclat dans de généreuses improvisations vocales, un “scat” mélodieux, maîtrise virtuose de “l’instrument-voix”.

<