Gérard Morel

Chanson

Sandrine Cerdan

Peintures et gravures

Guy Farge

Domaine Guy Farge

Samedi 23 juin 2018

Vernissage à 18h
Ouverture à partir de 18h
Concert - 20h30
Dégustation - 19h

Dimanche 10 juin 2018

Exposition 15h à 18h

Sandrine Cerdan

Peintures et gravures

Sandrine Cerdan artiste peintre vit et travaille dans le nord Drôme. Elle pratique depuis vingt ans la peinture acrylique mais aussi la gravure et l'illustration. Elle anime aussi des ateliers d'Art dans les écoles et autres institutions.

"La riche matière et les couleurs vives qui donnent consistance et vie aux personnages, suggèrent la gaieté, la joie de vivre. Mais l'artiste parle de cataclysmes, guerres, exodes, donc de pauvreté, de souffrance, de déracinement. Ce qui génère un côté militant, inattendu dans ses oeuvres de prime abord insouciantes.

Ainsi, de son sens de l'harmonie trouvé dans les tumultes de ses toiles : de sa folie du chaos à sa dénonciation de la détresse humaine; de l'éclat des couleurs et l'abondance de la matière au primitivisme des graphismes ; par l’ambiguïté entre l’apparence et « sa » réalité, Sandrine Cerdan est la créatrice d’une oeuvre généreuse, singulière, éminemment personnelle."

Gérard Morel

... et les 4 mains qui l’accompagnent

Chanson

« Pour définir Gérard, on pourrait citer tout ce qu’il n’est pas : un fort-en-gueule, un vitupérateur, un péremptoire. Il ne fait pas ni la leçon, ni la morale, ni la gueule. Jamais. Il a mieux à faire. En l’occurrence, des chansons. Des chansons de toutes sortes, drôles, douces, facétieuses, bienveillantes, coquines, tendres, comme s’il en pleuvait, des chansons marrantes, comme s’il en pleurait.

Des chansons tirées au cordeau, aussi précises que fantaisistes, aussi délicates que déconneuses.

Avec un entêtement farouche, une obstination tenace, Gérard a décidé de ne pas traiter du méchant, du violent, du dégueulasse, du merdeux. Gérard préfère raconter le beau, le doux, le tranquille, le fragile.

Ce qui dénote, de nos jours, un caractère sacrément fort. Il trousse une berceuse pour endormir la fille d’un bon copain, il compose un blason pour vanter la gorge de sa bien-aimée, il chante le chat, la prunelle des yeux de celle qu’il aime.

Il n’est pas de ceux qui donnent des mots d’ordre, des sentences, des préceptes, des instructions. Il a quand même un slogan, une devise, une morale : Vive la caillette ! Personnellement, je souscris. »

Guy Farge

Domaine Guy Farge